Lancement des travaux du Marché Congo à Douala

Les commerçants n’y croyaient plus, après l’incendie qui a tout ravagé sur son passage il y a sept mois. Ils avaient perdu tout espoir de retrouver un jour leurs boutiques. Hier, ils sont venus en nombre assister à la pose de la première pierre du nouveau Marché Congo par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), Emmanuel Nganou Djoumessi. 

Le constat de Fritz Ntonè Ntonè est clair. Le Délégué du Gouvernement auprès de la CUD dit dresse le contat que Douala connaît un déficit chronique en matière d’infrastructures, une répartition inégale des espaces commerciaux et des dysfonctionnements d’ordre structurel. Les marchés génèrent 40% des emplois dans la ville, pourtant ils ne sont pas bien lotis. Il est plus que temps d’agir. Le partenariat public-privé entre la CUD et la Southwest International Construction Corporation (SICC) s’est donc noué. Selon Brigitte Soppo Ngalle, DG de la SICC, Marché Congo management, «Notre structure construira des bâtiments modernes de qualité dans le respect des normes», pour la grande satisfaction des commerçants. 
Le Ministre a félicité l’accord de partenariat public-privé et a précisé que la relance économique est l’œuvre de tous, davantage celle du secteur privé, levier central de toute évolution dans la société. 

Le Marché Congo sera un équipement marchand ultra moderne, construit sur 2 hectares, regroupé en deux blocs dénommés Gallieni Plazza et Pariso Plazza. Il sera également constitué de plus de 1000 boutiques dans 13 bâtiments, l’espace marchand comptera aussi 200 toilettes, des bacs à ordures, des restaurants, des parkings, des bureaux, etc. Coût total des travaux, 7 milliards de FCFA financés par le partenaire privé. 
Le litige foncier avec un riverain existe toujours, ce qui amène Brigitte Soppo Ngalle à préciser que : «si la difficulté demeure, le début des travaux sera reporté et les délais, selon le contrat initial, ne seront pas respectés». Un détail que le Ministre a promis de résoudre. Le chantier doit être livré dans 24 mois à partir de la mise à la disposition totale du site par la CUD.

Source: Cameroon-Info.Net

Vivre l'événement en images